Un récit profondément humain, autour de la vie et des rencontres qui la métamorphosent

Publié par LaVieCali le

Avec son troisième roman, « Voilà les anges » publié chez Albin Michel, Cali prend un nouveau virage : cette fois il n’est plus question de récit autobiographique, mais d’une fiction pure. On y découvre un personnage principal tourmenté, qui semble parfois s’enfoncer dans les ténèbres. Entre errance et rencontres, ce récit offre un beau message d’espoir, tout en confirmant l’authenticité et l’humanité de Cali en tant qu’auteur.

Voilà les anges, troisième roman de Cali

Des anges qui donnent une autre saveur à la vie

Bruno est le personnage principal de « Voilà les anges » : un homme d’une cinquantaine d’années qui a été chanteur, et qui rappelle naturellement le Cali qu’on connaît sur plusieurs points. Mais ici, Cali n’a pas adopté la même démarche que pour ses deux précédents romans, qui étaient clairement inspirés de ses propres expériences.

Cette fois, l’histoire contée par Cali est une véritable fiction, autour d’une théorie : de chapitre en chapitre, on comprend comment ceux que Cali appelle des « anges » peuvent tout changer dans notre vision des choses, et même dans notre vie.

On suit un Bruno fragilisé par la vie, à fleur de peau, prêt à exploser à tout moment. Comme suspendu à ses réflexions, on avance au fil du roman en redoutant ce qu’il va pouvoir dire ou faire, tant il semble imprévisible. Mais au-delà des actes qui ponctuent l’histoire, ce sont les rencontres qui animent cette aventure et qui la rendent encore plus captivante.

Bruno va rencontrer de nombreux « anges », et cela va à chaque fois marquer un nouveau tournant dans l’intrigue. Le lecteur suit ces arrivées et ces départs de personnages le cœur souvent serré, parce qu’il est difficile de ne pas s’attacher à ces individus fictifs qui semblent plus vrais que nature. Mais contre toute attente, on sort de cette découverte littéraire apaisé, parce qu’elle reste une véritable source d’espoir.

Un saisissant contraste entre la mélancolie latente et l’espoir au bout du tunnel

« Voilà les anges » peut se présenter comme une histoire relativement sombre au premier abord. On y rencontre un Bruno envahi par les idées noires, qui boit beaucoup et se détruit à petit feu. Certaines phrases coup de poing viennent renforcer cette sensation que les choses vont plutôt mal, et réduire les probabilités que le destin soit plus doux avec Bruno.

Mais contre toute attente, ce roman dresse aussi de très beaux espoirs, qui sont plus forts quand ils surviennent après tant de désillusions. Un peu comme dans ses chansons où il manie à merveille l’art de passer d’un titre très dur à un autre beaucoup plus festif, Cali peint de sublimes contrastes dans son livre, et cela en fait une expérience encore plus bouleversante à vivre.

Dans son troisième roman, Cali nous montre à nouveau son style aiguisé, son goût pour les mots tous parfaitement choisis, sa capacité à imaginer et à se renouveler, sa profonde humanité. Il prend un tournant presque philosophique, en nous contant une histoire qui révèle un véritable point de vue sur l’existence et les relations qui influencent nos vies. Un livre à lire et à relire, pour en saisir toutes les subtilités !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.