1 800 choristes avec Cali : « bouleverser les habitudes » et s’amuser !

Publié par LaVieCali le

1 800 choristes vont partager la scène du Zénith de Limoges avec Cali les 14 et 15 juin prochains. Un spectacle totalement inédit et un format hors-norme, préparé soigneusement par une équipe de professeurs passionnés et des élèves tous volontaires. Vincent Marsick, l’un des enseignants à l’origine de ce projet, nous présente cette initiative et nous livre un avant-goût de ces deux soirées : ambiance festive au rendez-vous !

Cali en répétition avec des choristes à Limoges

Cali répète avec les choristes (Capture d’écran, reportage France 3 Limousin)

Un coup de coup de cœur musical et humain avant tout

Vincent Marsick, professeur d’éducation musicale, a découvert Cali dans son élément, sur scène : « J’ai pris une grosse claque, humaine, musicale et artistique ». C’est à ce moment que l’idée d’un concert comme celui qui s’organise actuellement est apparue : « Il s’est passé quelque chose d’étonnant : pendant le concert, j’imaginais des chœurs d’enfants derrière Cali ».

L’enseignant s’est associé à d’autres collègues de son Académie (Limoges) pour mettre en place un premier projet. En 2014, 1 200 élèves ont monté avec leurs enseignants un spectacle mélangeant chorale et variétés, autour de l’univers de « Mozart l’Opéra Rock », en présence du principal acteur de la comédie musicale, Mickelangelo Loconte.

Devant son succès, le groupe de professeurs a naturellement souhaité reconduire l’opération ! En 2016, Vincent Marsick décide de lancer l’idée d’un spectacle avec Cali, puisqu’il y pensait déjà depuis plusieurs années. L’équipe investie dans l’organisation valide ce choix et initie rapidement les préparatifs, car un tel événement s’anticipe sur plusieurs années.

affiche 1800 coeurs debout cali limoges

« Un prétexte pour faire découvrir l’univers de Cali »

Pour Vincent Marsick, l’objectif d’un tel projet, sur le plan pédagogique, est très clair « Travailler les chansons, c’est aussi un prétexte pour découvrir l’univers de Cali ». Et sur le plan du format de ce concert, « festif et rock », le but est aussi de « dépoussiérer l’image de la chorale scolaire ». La configuration de la salle, avec une fosse debout et des places assises uniquement en gradins, correspond totalement à cette envie d’ouvrir de nouvelles portes, de montrer que « la musique à l’école, ce n’est plus du tout la flûte à bec et le solfège ».

Depuis le début de l’année scolaire, les choristes répètent une quinzaine de titres de Cali. Ce sont des élèves volontaires, « c’est d’ailleurs la seule condition pour faire partie du projet » rappelle l’enseignant.

« Une petite chorale de 15 enfants avait autant de chances de participer qu’un ensemble de 80. Chaque chorale de chaque école était libre d’accepter ou de refuser, presque la moitié des établissements sollicités a souhaité nous rejoindre ». Tous les jeunes impliqués pratiquent le chant choral dans leur école, en dehors des heures de cours, au même titre que certains choisissent la gymnastique ou un sport collectif.

Pendant leurs heures de répétitions, ils ne se contentent pas de chanter juste et de valoriser musicalement les titres de Cali. Leurs professeurs prennent également le temps d’expliquer les paroles, leur contexte, leurs significations possibles. Il ne s’agit donc pas uniquement d’interpréter les titres d’un artiste français, mais de s’imprégner de son univers tout entier.`

Le temps des derniers préparatifs !

Depuis le début de l’année scolaire, les choristes apprennent et s’entraînent chaque semaine sur les chansons qui vont être jouées pendant le concert. À l’heure actuelle, puisque l’échéance approche, des répétitions de plus grande envergure sont organisées par bassin géographique, en réunissant à chaque fois plusieurs centaines de jeunes. Le tout pour les familiariser progressivement avec cette forme de chorale, loin du contexte intimiste d’une salle de classe !

Une répétition avec Cali

Fin avril, à l’occasion de la venue de Cali au salon « Lire à Limoges », les professeurs ont organisé une répétition en présence de l’artiste. L’accueil a été chaleureux des deux côtés : un Cali ravi de voir ses titres interprétés par la jeune génération  des choristes émerveillés à l’idée de partager une soirée musicale avec Cali.

Interviewé par Le Populaire au sujet des ces deux soirées, Cali a évoqué un projet fou : « C’est un pari et quand Vincent Marsick me l’a proposé, j’ai effectivement vu de la folie sur son visage. C’est dingue de partager la scène avec 1800 mômes (…) je suis à la fois très honoré, très ému et très enthousiaste. »

L’organisation au-delà du chant choral

Pendant que les choristes chauffent leur voix et continuent de s’entraîner jusqu’au jour J, d’autres collégiens et lycéens s’investissent aussi sur le projet : ceux qui ont choisi l’option « Cinéma ». Ils vont tourner des vidéos en « off » dans les coulisses, pour mettre en pratique ce qu’ils ont appris dans l’année, tout en apportant leur contribution à cette grande fête.

Deux partenaires ont permis à cet événement d’exister : La Mairie de Limoges et la Fondation SNCF. « La mairie de Limoges a mis son réseau de communication à notre disposition, notamment la revue municipale. Ils nous ont offert des espaces d’affichage ». Car il le rappelle, « nous sommes tous bénévoles et pas producteurs, on travaille le soir, les week-ends et pendant les vacances scolaires ». La Fondation SNCF a largement soutenu, sur le plan financier, la préparation du budget, en octroyant une subvention de 13 000 €. En effet, même s’il s’agit d’un événement à but non-lucratif et même si Cali vient gracieusement accompagner les choristes, ce projet implique des investissements pour lesquels les financements extérieurs sont indispensables (location de la salle, déplacement des enfants, etc.).

Un projet de passionnés avant tout

La passion réunit tous ceux qui contribuent à cet événement. Un décor va être construit pour le spectacle « il va y avoir des petites surprises, ça devrait être assez beau et changeant entre les chansons et moments du spectacle ». Si les organisateurs souhaitent naturellement laisser une part de mystère autour du concert, on peut déjà imaginer quelque chose de « rock », qui va « bouleverser les habitudes » et, bien sûr, restera avant tout un moment de partage, d’humanité et de joie !

Billetterie : réservez dès maintenant !

Tous les billets pour les deux concerts « 1 800 cœurs debout avec Cali » (jeudi 14 et vendredi 15 juin 2018 au Zénith de Limoges, 20h30) sont en vente sur la plateforme Weezevent : cliquez ici pour commander vos e-tickets.

Catégories : Actualité

1 commentaire

isa · 8 mai 2018 à 14 h 37 min

Waouh ! Je pense que ça va être un moment magnifique ! Je ne pense pas pouvoir y aller mais j’espère que nous pourrons voir au moins une ou deux vidéos de ce moment, qui sera très probablement infiniment riche en émotion. Des voix d’enfants, quel magnifique habillage pour les chansons de notre Cali !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *