Nouvel album de Cali dans les bacs : les médias en parlent

Publié par LaVieCali le

Alors que le 7ème album studio de Cali, Les Choses Défendues, sort aujourd’hui dans les bacs, les médias commencent déjà à s’emparer de ce nouvel opus. Un accueil positif et de multiples lectures possibles des nouveaux titres de Cali, aux paroles toujours aussi ciselées.

Cali 2016 les choses défendues nouvel album

Photo : AFP / Christophe Archambault

La nostalgie, l’enfance et l’ambiance post-attentats dépeints dans les titres de Cali

La lecture des différents articles de presse évoquant l’album « Les Choses Défendues » de Cali laisse une impression généralement positive : l’accueil médiatique est favorable – et la réaction des fans, un peu partout sur les réseaux sociaux, permet aussi de penser que les Choses Défendues de Cali plaisent à un public déjà conquis à l’avance. Mais les sonorités très pop de l’album constituent également une opportunité de toucher de nouvelles personnes : réalisé par Edith Fambuena, le disque est à la fois créatif, imprégné de son époque et capable de faire écho à des sonorités plus exotiques, avec quelques airs country, par exemple.

Parmi les thématiques les plus récurrentes, on trouve l’enfance, évoquée avec une certaine nostalgie et, surtout, un enthousiasme sincère. Cali murmure aux « jeunes de 17 ans » de croquer aux choses défendues, dresse l’image joyeuse et universelle d’un village sous la neige et d’enfants marchant main dans la main dans « Seuls les enfants savent aimer« .

Plus personnel, le titre « Annie Girardot » est poignant dans sa façon de relater la scène familiale ayant suivi, dans la famille de Cali, les obsèques de sa mère alors qu’il n’était qu’un jeune enfant.

cali les choses défendues nouvel album 2016

On retrouve bien sûr l’amour dans de nombreux titres comme « La femme qui t’aime« . Dans un autre esprit, « Montreal 4 a.m » a déjà bouleversé de nombreux fans et se révèle comme un final émouvant, qui permet de terminer l’album avec le plaisir d’écouter une musique prenante, capable de remuer en soi des sentiments profonds.

En interview, Cali admet également qu’il a écrit certains titres en pensant à l’actualité. « A cet instant je pense à toi » fait référence à de nombreux faits marquants récents – tout comme « Tout va recommencer« , qui évoque Paris et rappelle forcément les tristes épisodes des attentats. Malgré la morosité du contexte, Cali envisage la vie avec optimisme sur ces titres. D’autres sont plus sombres et directs à l’image de « Elle a mal« , une scène décrite avec réalisme, pendant laquelle une femme est battue par son mari, des mots crus dénonçant la violence conjugale.

La presse parle du nouvel album de Cali

Invité d’Éric Jean-Jean le 22 novembre dernier, Cali a livré quelques informations sur son album : le podcast de l’émission est en ligne à cette adresse.

Mercredi, Cali était en direct sur la page Facebook de LCI. Pendant 20 minutes, il a répondu aux questions et chanté en acoustique. Il est encore possible de visionner la vidéo en cliquant ici.

capture-decran-2016-11-24-a-21-01-49

Cali dans Taratata ce soir à 22h25

Plusieurs journaux ont également fait part de la sortie imminente de l’album de Cali au cours de la semaine : Le Parisien ou L’Indépendant, entre autres.

A lire également, la critique de Michka Assayas directement publiée sur le Facebook officiel de Cali.

Ce soir, vendredi 25 novembre, Cali sera également dans Taratata sur France 2. Il a enregistré l’émission au milieu du mois de novembre avec ses musiciens : Philippe Entressangle, Robert Johnson, Julien Lebart et Alain Verderosa. Olivia Ruiz, également présente sur l’émission, chantera avec lui : elle vient aussi présenter son nouvel album, sorti les 18 novembre, À nos corps aimants.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *